Est-il judicieux d’acheter sa voiture aux enchères ?

Encore peu connu du grand public et bien moins populaire chez les automobilistes que l’achat entre particuliers ou auprès d’un revendeur d’occasion, l’achat d’un véhicule aux enchères offre pourtant de nombreux avantages si vous souhaitez acquérir une nouvelle voiture.

Avec une offre renouvelée très fréquemment, des standards de qualité élevés, des prix souvent inférieurs à ceux du marché de l’occasion, et des garanties complémentaires proposées par les mandataires, les arguments en faveur d’un achat aux enchères sont nombreux. Alors, est-ce une bonne idée d’acheter sa prochaine voiture aux enchères ? Intéressons-nous à l’approvisionnement, au déroulé d’une vente et aux garanties pour faire le point.

Ventes aux enchères : quel approvisionnement ?

Traditionnellement lors d’une vente aux enchères, l’intérêt est de pouvoir trouver des objets divers, le plus souvent anciens et chargés d’histoires. En automobile, la donne est légèrement différente ! Car en dehors des ventes de voitures de collection, on trouvera surtout, lors d’une vente aux enchères, des véhicules récents. En effet, les grands acteurs du secteur mettent en place des partenariats avec des sociétés qui sont amenées à renouveler régulièrement leurs flottes automobiles : des sociétés d’assurance ou de crédit, des administrations publiques, des sociétés de location de voitures, … Autant de sources d’approvisionnement qui ne sont habituellement pas accessibles aux particuliers et que l’on peut donc atteindre grâce à la vente aux enchères.

Vente aux enchères d'une Audi

Cela représente un intérêt certain pour l’acheteur car une voiture issue d’une flotte automobile est généralement mieux entretenue qu’une voiture issue du marché particulier. En effet, les employeurs, étant responsables de la sécurité de leurs salariés, mettent bien souvent en place des systèmes de contrôle après chaque trajet. Les niveaux sont vérifiés, tout comme la pression des pneus, le moindre bruit suspect est vite repéré et au moindre doute le véhicule est conduit au garage. De même, les entreprises ont tendance à assurer au maximum leurs véhicules, et les réparations nécessaires sont ainsi plus facilement prises en charge que lorsqu’il s’agit d’un véhicule particulier.

Peut-on faire des affaires aux enchères ?

Vues de l’extérieur, les enchères peuvent faire peur, ou tout du moins donner l’impression qu’il s’agit d’un univers de connaisseur : procédures particulières, rituels bien rodés, vocabulaire de spécialiste, … Pas facile de faire des affaires aux enchères quand on n’y connait rien ! Et pourtant, les enchères automobiles sont ouvertes à tous, et à part une pièce d’identité et un moyen de paiement valides, vous n’aurez besoin de rien d’autre pour vous y rendre. Il est même possible d’y assister en simple spectateur, mais vous constaterez vite que l’adrénaline qui règne lors d’une vente donne envie de plonger dans le bain !

Pour être sûr de faire une bonne affaire, il vous faudra respecter quelques principes. Tout d’abord, renseignez-vous suffisamment avant la vente pour connaître les modèles qui seront présentés. Le plus souvent, vous pourrez retrouver ces informations sur les sites Internet des sociétés d’enchères. Etant donné qu’on compte souvent plusieurs centaines de véhicules présentés à chaque vente, il est impératif de faire une pré-sélection pour orienter au mieux vos enchères.

Une fois que vous aurez repéré les véhicules qui vous intéressent, prenez connaissance des informations principales pour être sûr que le prix est en accord avec l’origine et l’historique du véhicule, son kilométrage, sa motorisation, … Et comparez également son prix avec la cote officielle. Le plus souvent lors des mises aux enchères, les mises à prix commencent bien en dessous de la cote du véhicule, ce qui laisse des chances de faire de bonnes affaires. Pour estimer le prix de mise en vente, des professionnels de l’automobile sont mobilisés pour analyser le véhicule en détail et proposer un prix en cohérence avec son état.

Le jour de la vente, il est souvent possible de venir inspecter les véhicules qui sont exposés avant que la vente ne démarre. L’essai sur route n’est pas possible, en revanche le véhicule peut être ouvert et le moteur allumé. Toutes les informations essentielles sur le véhicule doivent aussi figurer sur une affichette et c’est l’occasion d’en étudier tous les détails.

Lorsque la vente démarre, soyez réactif ! Dès que le commissaire-priseur annonce le prix de mise en vente, les enchères peuvent démarrer. Il vous suffit de lever la main pour enchérir, ou simplement de vous faire remarquer par le commissaire-priseur ! En fonction du pas d’enchère, annoncé avant le début de la vente, le prix augmente de 100 ou 300 euros à chaque nouvelle enchère. A vous de vous fixer une limite budgétaire pour être sûr de ne pas dépasser votre budget. Prévoyez aussi d’inclure, en plus du prix de vente, des frais de vente ou de dossier qui peuvent éventuellement s’ajouter. Dès que le commissaire-priseur annonce « Adjugé, vendu », le véhicule est attribué à celui qui a enchéri en dernier.Vente aux enchères d'automobiles en cours

En plus de l’enchère en salle des ventes, la plupart des acteurs de la vente aux enchères proposent aujourd’hui la possibilité d’enchérir en ligne, en suivant les enchères en salle en direct. Certains d’entre eux proposent aussi de déposer un ordre d’achat en ligne avant la vente aux enchères. Dès lors, le commissaire-priseur est mandaté pour représenter cette offre au moment des enchères : il enchérira de manière à atteindre cette offre, mais jamais plus. Cette technique est un bon moyen de participer aux enchères tout en étant sur de respecter son budget.

Achat aux enchères : quelles garanties ?

L’un des premiers avantages de l’achat aux enchères est le fait que chaque véhicule est inspecté, contrôlé et testé avant d’être mis en vente. Lors d’une vente, le commissaire-priseur énonce toutes les informations sur le véhicule avant d’ouvrir la vente, et il prend la responsabilité de l’exactitude de ces informations. Il est donc essentiel pour lui que le véhicule ait été garanti par des experts techniques en amont. Le plus souvent ce sont des centres homologués qui effectuent les contrôles techniques nécessaires. Ce contrôle technique réalisé juste avant la vente constitue une garantie fiable pour l’acheteur. Et les sociétés d’enchères garantissent aussi au minimum pour 3 mois les véhicules vendus. Certains proposent en plus l’extension de garantie.

Au moment de récupérer le véhicule, soyez vigilant quant aux documents que vous récupérerez : le bordereau d’achat, ou procès-verbal de la vente, comportant votre nom, les caractéristiques du véhicule et le prix de vente, vaut comme certificat d’authenticité et titre de propriété. Pour le paiement, les modalités varient d’une salle à l’autre. Généralement il se fait au comptant, mais un acompte peut aussi être demandé, ainsi qu’un justificatif de solvabilité. Le véhicule est délivré une fois que le paiement total est réglé.

La vente aux enchères : un bon moyen de faire des affaires, pour tous !

Intimidante pour le néophyte, l’acquisition d’un véhicule aux enchères est très simple et souvent intéressante financièrement à condition de respecter les principes évoqués précédemment et de faire appel à un acteur reconnu pour son sérieux. Vpauto, est très implanté dans l’Ouest de la France et est de leader français sur ce marché où il est présent depuis plus de 30 ans. Avec 20 ventes organisées par semaine et déjà plus de 400 000 véhicules vendus, vous devriez trouver votre bonheur dans les ventes organisées par VPauto, que vous soyez à la recherche d’un utilitaire, d’un SUV, d’une moto ou d’une voiture familiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *